Publié par PhysioExtra, le 5 mars 2020
Approches particulières
Tout savoir sur l'ostéopathie

L'approche en ostéopathie et la formation des thérapeutes

Connaissez-vous l'ostéopathie? Découvrez en plus sur son approche thérapeutique ainsi que sur la formation reçue par les ostéopathes. 

L'approche en ostéopathie

L’ostéopathie est une méthode thérapeutique à visée préventive et curative. Elle se base sur l'idée selon laquelle toute perte de mobilité des tissus, les uns par rapport aux autres, peut induire des dysfonctionnements. Ceux-ci peuvent apparaître au niveau des muscles, des tendons, des viscères, du crâne ou des enveloppes (fascias).

La dysfonction ostéopathique se manifeste cliniquement comme une modification palpable et pathologique de la qualité tissulaire. Lors de dysfonctions, on retrouve une augmentation de la sensibilité, une asymétrie et une limitation de la mobilité.

De plus, il est bon de noter que tous les tissus reçoivent de l’information provenant de l’activité des systèmes : neurologique, vasculaire, endocrinien et immunitaire. Le but du diagnostic en ostéopathie est donc de mettre en relation la dysfonction ostéopathique trouvée avec les aspects physique, émotionnel, mental, intellectuel et spirituel du patient dans sa globalité. C’est ce qui différencie les ostéopathes des autres professionnels de la santé.

Voici des exemples de pathologies pouvant être traitées par l’approche ostéopathique :

  • le système locomoteur : certains rhumatismes, lombalgies, entorses, torticolis, etc.
  • le système viscéral : certaines constipations, diarrhées, ballonnements, syndrome du côlon irritable, etc.
  • le système « crânien » : certaines céphalées, otites chroniques, vertiges, bourdonnements, sinusites chroniques, coliques du nourrisson, etc.

La formation en ostéopathie

Les premiers collèges d'ostéopathie ont fait leur apparition au Québec dans les années 1980. Par la suite, une série de collèges ont été créés. À Montréal seulement, il en existe maintenant plus d’une dizaine. Ils se distinguent par la qualité de leur enseignement et leur rigueur académique. Certains collèges ont une formation plus structurelle et d’autres, plus fonctionnelle. Cependant, une bonne formation en ostéopathie se doit d’offrir minimalement deux mille heures de formation, réparties sur 4 à 5 années à temps plein, pour se conformer aux exigences de l’Organisation mondiale de la Santé.

Au Québec, il n'existe pas encore de réglementation concernant les pratiques ostéopathiques. Toutefois, l'article 14 du règlement du Collège des Médecins du Québec (CMQ) reconnait le diplôme de DO (doctor of osteopathic medecine) décerné dans une université américaine. Plusieurs institutions regroupent les ostéopathes afin de garantir un sérieux et une sécurité pour les patients.

Connaissez-vous le fondateur de l'ostéopathie?

Le père fondateur de l’ostéopathie est Andrew Taylor Still (1828-1917). Il a établi les principes de l’ostéopathie en 1874, à Kirksville dans l’état du Missouri aux États-Unis. Selon Still, les manipulations structurelles et fonctionnelles permettent de soulager le corps, si elles sont en accord avec la loi de l’équilibre. Selon son approche, le corps humain possède une force vitale et, de ce fait, une capacité d’autodéfense, d’autorégulation et d’autoguérison.

Partager cet article
PRENEZ RENDEZ-VOUS  N'attendez-plus pour consulter un expert en santé physique ou mentale, proche  de chez vous. Je souhaite prendre rendez-vous