Accueil
LogoSanteExtraFR

English

Trouver chaussure à son pied: conseils d'experts

Publié par PhysioExtra, le 1 septembre 2021

Un guide pour faire des choix éclairés!

Nous devons tous porter des chaussures. Pour nous protéger des éléments extérieurs, comme le froid, l’asphalte brûlant, le gravier, etc., mais aussi par convention sociale. Est-ce que le choix de nos chaussures influence aussi notre santé musculosquelettique? Existe-t-il de meilleures chaussures pour protéger notre dos et nos articulations? Voici quelques pistes de réflexion pour faire des choix éclairés!

Faut-il éviter certaines chaussures?

Pour une personne en santé, il y a peu de chaussures qui sont complètement à proscrire, surtout si elles sont portées de façon occasionnelle. Ce qu’il faut éviter en tout temps, pour ne pas blesser son pied, ce sont les chaussures trop petites et trop étroites. De plus, les chaussures ayant une semelle arrondie ne sont pas conseillées, car elles modifient la marche de façon importante et ne permettent pas aux muscles de faire une bonne absorption ni une bonne propulsion.

Qu’en est-il des talons hauts? On peut généralement en porter sans problème sur une base occasionnelle. Toutefois, il faut savoir que le poids du corps est alors réparti sur une portion beaucoup plus petite du pied plutôt que sur l’ensemble de sa structure osseuse, musculaire et ligamentaire. De plus, le fait d’être positionné sur la pointe du pied dans ce type de chaussure change la posture: il y a une augmentation de la lordose (la courbure du bas du dos), souvent associée à un relâchement des abdominaux et à une position moins optimale des hanches. En présence d’une douleur préexistante, les talons hauts pourraient faire augmenter cette douleur, même lorsqu’ils sont portés sur une base occasionnelle seulement.

Les chaussures sans attaches et qui ne tiennent pas bien au pied sont à éviter autant que possible. Elles ont pour effet de modifier le patron de marche en le rendant moins dynamique, car il faut retenir la chaussure dans son pied. Les pas seront plus courts et moins hauts, pouvant aller jusqu’à trainer au sol. Par la diminution de l’utilisation des muscles des hanches, si cela se produit sur une base régulière, vous pourriez développer une douleur lombaire ou des tensions aux muscles des pieds et des jambes.

Comment choisir?

Les chaussures que l’on choisit devraient être confortables, et ce, dès l’achat. Il faut donc que la grandeur soit adéquate et que la semelle soit confortable. Elles doivent aussi être adaptées à l’activité que l’on souhaite faire. Par exemple, pour de la marche en terrain accidenté, on veut une chaussure qui stabilise la cheville afin d’éviter les entorses. Pour les sports avec des changements de direction rapides, on évite les semelles plus épaisses pour éviter de «tomber» en bas de la chaussure (ou de se «tourner» une cheville).

Vous voulez changer de chaussures? Le corps n’aime pas beaucoup les changements brusques. L’idéal est de porter vos nouvelles chaussures de façon progressive, pour laisser un temps d’adaptation à votre corps. Quand tout va bien, évitez de changer drastiquement le modèle que vous portez au quotidien.

Marcher pieds nus: bon ou pas?

Pour la majorité des gens, marcher pieds nus apporte de nombreux bénéfices! Cela permet de mieux sentir le sol, d’avoir un meilleur équilibre, de stimuler les muscles de la cheville et du pied ainsi que d’améliorer la mobilité des articulations, qui ne sont pas retenues dans une chaussure. Un pied souple évite plus facilement les douleurs et les entorses, car il s’adapte mieux au terrain.

De façon générale, il est recommandé de marcher pieds nus à la maison. Toutefois, si vous ne l'avez jamais fait, ou très peu, cela peut être plus difficile ou même, douloureux. Dans ce cas, il serait intéressant d’en parler avec un physiothérapeute afin d’évaluer comment vous pourriez diminuer le port des chaussures, pour ainsi bénéficier des avantages de la marche pieds nus, tout en évitant les douleurs.

Et pour le sport?

D’abord, si vous commencez un nouveau sport, comme la course à pied, et que vous n’avez pas de douleurs préexistantes, l’idéal est de choisir une chaussure légère et souple. C’est la même chose pour les sports avec des changements de direction, comme les sports de raquette et de ballon. Comme mentionné plus haut, les sports en terrain accidenté nécessitent une chaussure avec plus de support à la cheville.

Si vous pratiquez déjà un sport et que tout va bien, ne changez rien. Changer le type de chaussures augmente le risque de blessure, surtout si cela n’est pas fait de façon progressive. Toutefois, vous pourriez vouloir optimiser vos performances. Dans ce cas, une consultation en physiothérapie avec un expert en course à pied vous aidera à mieux choisir la chaussure qui vous convient et à l’intégrer de façon progressive.

Besoin d’en parler à un professionnel?

D'autres articles qui pourraient vous intéresser...

Femme habillée en vêtements de sport qui fait un étirement sur un sentier enneigé
Course extérieure

4 conseils pour courir à l'extérieur cet hiver!

Pour éviter les blessures Chaque année, la première bordée de neige fait chuter drastiquement le...

Personne qui pratique la course à pied sur une piste d'athlétisme
Course à pied

5 astuces pour rester loin des blessures reliées à la course à pied

Pour profiter pleinement de cette activité sportive Y a-t-il un sport plus accessible que la course...

Pied sur le point d'être déposé sur des épingles au sol
Conseils pratiques

Comment soulager une douleur sous le pied?

Conseils et exercices de nos experts Marcher est notre principal moyen de déplacement. Une douleur...