Publié par PhysioExtra, le 15 novembre 2019
céphalée
Démystifier les céphalées

Pour mieux comprendre les maux de tête

Les céphalées sont une des raisons de consultation les plus fréquentes en ostéopathie. Il s'agit d'une douleur ressentie au niveau de la boîte crânienne, dont la très grande majorité se présente sous les formes suivantes : la céphalée de tension, la migraine et l'algie vasculaire de la face (céphalée de Horton / Cluster).

La céphalée de tension

La céphalée de tension est de loin le mal de tête le plus fréquent et est ressentie comme un serrement local non pulsatif à la tête, souvent des deux côtés. Elle est souvent reliée au stress, l’anxiété, la fatigue, la faim ou l’abus d’alcool. Elle donne une douleur d’intensité légère à modérée. Elle est souvent associée à des raideurs dans la nuque.

La migraine

La migraine se manifeste par des crises d’intensité allant de douleurs légères à très intenses, qui peuvent durer de quelques heures à plusieurs jours. Une crise de migraine commence souvent par une douleur ressentie d’un seul côté de la tête ou localisée près d’un œil. La douleur est souvent perçue comme des pulsations dans la boîte crânienne, et elle est aggravée par la lumière et le bruit (et parfois les odeurs). La migraine peut aussi s’accompagner de nausées et de vomissements. L’origine exacte de la migraine reste encore méconnue mais elle laisse croire qu’il existe un lien avec les vaisseaux sanguins intracrâniens.

L'algie vasculaire de la face

L’algie vasculaire de la face (la céphalée de Horton ou Cluster en anglais) se caractérise par des maux de tête fréquents, bref mais extrêmement intenses. Les douleurs sont ressenties autour d’un seul œil puis s’étendent dans le visage. Elle est accompagnée de larmoiement et de congestion nasale. Ce type de mal de tête est plus fréquent chez les hommes et heureusement rare.

céphalée

Attention : Il existe de multiples autres causes à un mal de tête et certaines peuvent être le signe d’une maladie sérieuse. Un médecin devrait être consulté en cas de mal de tête soudain et intense.

Prévalence

Dans les pays industrialisés, les céphalées de tension affecteraient environ 2 hommes adultes sur 3 et plus de 80% des femmes. De façon générale, jusqu’à 1 adulte sur 20 souffrirait de céphalée chaque jour (données de l'OMS, 2004).

Il est recommandé de consulter rapidement un médecin si le mal de tête est ressenti à la suite d'un coup à la tête et s'il s’accompagne :

  • D’une raideur au cou
  • De fièvre
  • De confusion
  • D'une perte d’appétit
  • D'une perturbation du sommeil
  • De sueurs nocturnes

Les facteurs de risque

  • Les périodes du cycle menstruel féminin
  • Le stress ou l’anxiété
  • La dépression
  • Une mauvaise posture ou le maintien prolongé d’une même position
  • Le bruxisme (grincer des dents)

Mesures préventives de base

Les méthodes les plus communes pour réduire la fréquence ou la sévérité des maux de tête de type céphalée de tension sont :

  • La réduction du stress
  • La réduction de la consommation d’alcool
  • Des exercices réguliers tels que la natation ou la marche
  • Un poste de travail ergonomique qui diminue la sollicitation des muscles cervicaux
  • Certains médicaments préventifs tels que :
    • Anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS)
    • Anti-dépresseurs tricycliques
    • Relaxants musculaires

Comment l'ostéopathie peut aider

Lors de chaque évaluation ostéopathique du corps, le thérapeute est à la recherche de pertes de mobilité. Ces limitations de mouvement dans l’organisme sont susceptibles d’être la cause des maux de tête. Elles peuvent se présenter dans tous les tissus possibles du corps : os, muscles, articulations, organes, crâne et méninges (fascia entourant le cerveau et la moelle épinière).

Le traitement ostéopathique ne vise donc pas à éliminer les symptômes, mais plutôt à supprimer les pertes de mobilités découvertes. L’ostéopathe dispose de plusieurs techniques manuelles qu’il ajuste selon la cause et l’intensité des symptômes. La mobilité améliorée après le traitement offre ainsi à l’organisme la possibilité de se rétablir et, par le fait même, de soulager les douleurs.

Souvent, les céphalées suivent le trajet de nerfs. Ces trajets peuvent être sur-stimulés par des limitations de mouvement des vertèbres cervicales supérieures et à la base du crâne. De plus, certains nerfs, appartenant au système nerveux végétatif, contrôlent la contraction et la dilatation des vaisseaux sanguins, affectant ainsi la circulation sanguine. Une mauvaise vidange des vaisseaux sanguins intracrâniens est souvent la source de la céphalée. Pour toutes ces raisons, il est donc primordial, lors de céphalées, de libérer les nerfs et la circulation sanguine.

L’ostéopathe prendra également les facteurs métaboliques en considération. Le système hormonal peut avoir une grande incidence sur les céphalées, surtout chez la femme. L’ostéopathe fera donc un travail sur les principales glandes du corps dans le but d’harmoniser le système endocrinien et souvent de réduire l’intensité et la durée des symptômes.

Partager cet article
PRENEZ RENDEZ-VOUS  N'attendez-plus pour consulter un expert en santé physique ou mentale, proche  de chez vous. Je souhaite prendre rendez-vous