Publié par PhysioExtra, le 6 décembre 2019
neurodynamique
La neurodynamique, qu'est-ce que c'est?

Pour démystifier la douleur causée par les nerfs

Vous avez peut-être déjà entendu votre thérapeute vous parler de neurodynamique. Mais de quoi s’agit-il? La neurodynamique est en fait la capacité des nerfs (neuro) à bouger (dynamie).

Tout comme les muscles, les nerfs ont la capacité de s’étirer jusqu’à un certain seuil avant d’être blessés. Comme mécanisme de protection, lorsqu’un nerf atteint sa limite d’étirement, nous ressentons une sensation d’étirement ou de douleur qui nous avertit de ne pas aller plus loin. Il s’agit là d’une sensation normale. Toutefois, s’il y a une source d’irritation du nerf sur son trajet, celui-ci va devenir hypersensible et peut contribuer aux douleurs qui vous font visiter votre physiothérapeute.

Anatomie des nerfs

céphalée 1

Pour mieux comprendre ce phénomène, parlons brièvement de l’anatomie des nerfs. Ceux-ci comportent 3 couches de protection qui leurs permettent de bien résister aux stress chimiques et physiques.

Toutefois, à la sortie des nerfs de la colonne, ceux-ci ne sont dotés que de 2 couches de protection et sont vulnérables aux stress chimiques (inflammation).

Un nerf peut affecter plusieurs régions

Si un nerf est exposé à une inflammation à sa sortie de la colonne, celui-ci va devenir « sensibilisé » ou hypersensible. Par conséquent, toutes les structures (muscles et peau, entre autres) connectées avec ce nerf vont devenir hypersensibles, donc plus susceptibles de développer des douleurs.

nerf

Chaque nerf va couvrir un territoire de peau et contrôler certains muscles du corps. Par exemple, référons-nous à l’image ci-dessus. Si une personne a un problème mineur au cou, mais suffisamment important pour causer une inflammation du nerf C6, celui-ci et les structures avec lesquelles il connecte vont devenir hypersensibles. Remarquons que le territoire C6 passe par l’épaule, puis à l’épicondyle du coude, avant de terminer au pouce.

Par exemple, chez une personne consultant pour une épicondylalgie (« tennis elbow »), il est essentiel de s’assurer qu’elle n’est pas facilitée par un nerf C6 hyperactif, qui rendrait la région du coude hypersensible. Le nerf pourrait également être lui-même la source de douleur à l’endroit où il traverse la région de l’épicondyle.

Votre physiothérapeute est expert dans l’évaluation de l'implication possible d'un nerf à votre douleur périphérique.

 

Sources :

Asbury & Fields (1984), David Butler (1991), Shacklock (1995), Schmid et al (2009)

Partager cet article
PRENEZ RENDEZ-VOUS  N'attendez-plus pour consulter un expert en santé physique ou mentale, proche  de chez vous. Je souhaite prendre rendez-vous